Changer de travail – Avoir un plan

Plan de cette page: « Changer de travail »

  1. Avant de changer de travail, les questions à se poser.
  2. Avant de changer de travail, faire votre propre inventaire.
  3. Avant de changer de travail, êtes vous fait pour votre job idéal?
  4. Quel métier choisir finalement?
  5. Le CV et la lettre de motivation pour votre prochain emploi.

1. Avant de changer de travail, les questions à se poser.

La période n’est pas favorable pour changer de travail, mais il y a toujours des postes à pourvoir, suite à une retraite ou autre. Aussi, si le dimanche soir vous ressentez une boule à l’estomac, si dès le lundi vous attendez avec impatience le vendredi, si chaque matin vous avez des difficultés à vous lever, si pour un bobo vous rechercher un arrêt maladie, si au travail vous baillez et en faites le moins possible, vous avez un problème qu’il faut traiter… avant qu’il ne soit trop tard, c’est à dire avant de vous trouver licencié.

Il faut alors se poser quelques questions pertinente afin de définir l’origine du malaise:

  • Etape 1: Est que le problème est personnel (Fatigues, maladies, dépression, couple, famille) ou professionnel (Usure, lassitude du travail, promotion pas obtenue, litige avec son chef ou ses collègues)?
  • Etape 2: Si le problème relève du « personnel », il faut consulter un médecin ou un conseiller conjugal ou familial, suivant le sujet particulier. Ce n’est pas l’objet de cette page.
  • Etape 3: Si le problème est professionnel, quel(s) changement(s) apporterai(en)t une amélioration? Un autre travail, d’autres collègues, un autre chef? Il faut vous imaginer (dans Changer de travail - Faces with question marks and exclamationvotre tête) ce que vous ressentiriez en changeant un à un chacun des paramètres, pas tous à la fois. Comme cela vous pourrez définir ce qui vous pèse. S’il s’agit de vos collègues (ou de votre chef) la solution serait plutôt de changer de service (ou de société). S’il votre travail devient « rasoir », il faudra penser à changer de travail ou de métiers.

Dans le cas d’un problème professionnel de « mésentente » entre personnes d’un service, l’idéal serait de connaître la personnalité de chacune d’elles. En effet, certaines personnalités sont incompatibles, dans la vie de tous les jours comme dans le travail. Il suffirait de réarranger l’organisation du groupe ou du service pour que l’ensemble devienne convivial. C’est ce que nous faisons lorsque nous sommes mandatés par une entreprise pour une mission de réorganisation. Mais comme nous n’avons pas cette possibilité « globale », nous pouvons vous donner, à partir de votre personnalité, les types de personnes facilement reconnaissables avec lesquelles vous vous entendrez ou vous serez facilement « en litige » (C’est à dire la personnalité « complémentaire » de la votre). Voir ci-dessous 3.

Si c’est votre métier qui vous déplait et qu’il faut penser à une réorientation, même si vous avez une idée claire de votre futur, il est nécessaire de s’assurer que vos objectifs de changement « collent » bien à votre personnalité. Cela est encore plus vrai si vous n’avez pas d’idée précise, la connaissance de votre personnalité permettra d’orienter votre recherche pour changer de travail, d’un nouveau métier, afin d’éviter de vous retrouver dans une nouvelle impasse professionnelle. Voir également ci-dessous 3. Mais avant, faire votre inventaire.

2. Avant de changer de travail, faire votre propre inventaire.

Changer de travail - Homme perplexeQu’est ce qui ne vous plaît pas dans votre travail actuel, ce que vous aimeriez faire dans votre futur job idéal, votre bilan de compétence, vos besoins de formation.

Il faut faire par écrit ce « travail » simple absolument nécessaire.

  • Votre travail actuel. Tout ne vous déplaît pas dans votre travail actuel (Si ce n’était pas le cas, il s’agirait d’un problème sérieux psychologique – Voir votre médecin). Notez ce qui vous plaît (Et pourquoi cela vous plaît), la ou les personnes avec lesquelles vous n’êtes pas en conflit (Et pourquoi). Mais bien sûr notez aussi ce qui ne vous plaît pas (Encore pourquoi, qu’est ce qui vous ferait changer d’avis), pourquoi vous êtes en désaccord avec cette personne et/ou telle autre (Et encore définir la raison de vos divergences).
  • Ce que vous aimeriez faire. Maintenant, pensez à ce que vous aimeriez faire, allez dans le détail, jusqu’au niveau des tâches simples que vous aimeriez accomplir. Imaginez le contexte, l’ambiance dans lesquels vous aimeriez évoluer. Mais soyez réaliste, rien n’est parfait, votre vie professionnelle ne sera jamais un conte de fée!
  • Vos compétences réelles. Enfin, écrivez ce que vous avez déjà réalisé dans votre vie professionnelle, vos connaissances qui sont aujourd’hui les vôtres, celles qui vous permettraient d’aller plus loin, vos capacités à élargir avec vos connaissances actuelles, vos compétences qui ne sont pas utilisées, etc.
  • Vos besoins de formation. Ils seront probablement nécessaires. Ils peuvent être purement techniques (Acquérir un métier ou une spécialité) ou complémentaires (Apprendre la comptabilité à exercer dans votre responsabilité actuelle). Attendez votre décision finale de choix de votre nouvelle activité avant de perdre beaucoup de temps pour savoir où et le coût d’une telle formation.

Tirez en une conclusion réaliste et éventuellement quelques débuts de piste: telle entreprise dont vous avez entendu parlée ou tel type de « métier » qui vous conviendrait.

3. Avant de changer de travail, êtes vous fait pour votre job idéal?

Changer de travail - ProfilPerso-AnalysePage1Graphe remplibleu(2) avec pourtour

Il vous faut ensuite compléter votre tableau de bord: suis-je fait(e) pour mon job idéal dont je rêve?
Le job idéal ne doit pas seulement être une vue de l’esprit, il doit pouvoir se concrétiser et être exercé dans le réel demain et dans le temps. Ce qui n’est pas toujours le cas. Pourquoi?

Chaque métier demande des connaissances « techniques » et « intellectuelles » définies que beaucoup peuvent  acquérir et d’autres pas, parce qu’ils ne sont « pas faits pour ça ». En plus, exercer son métier en recherchant l’excellence, sans stress et sans la lassitude du temps, demande une adéquation entre la personne et le métier qu’elle exerce. Cela se mesure par une « analyse » de votre personnalité.

Par exemple, les « qualités » pour être orfèvre ne sont pas les mêmes que celles d’un conducteur de pelle mécanique. Pourtant tous deux doivent être adroits, mais pas dans la même catégorie: l’un c’est dans la minutie et la patience, l’autre dans l’adresse et la rapidité. C’est ce que la personnalité révèle: dans quelles « tâches » vous pouvez exceller sans forcer, dans celles où vous pouvez exercer en vous contrôlant la plupart du temps (D’où dans ce cas suivra le stress à plus ou long terme) enfin celles qui ne doivent pas être envisagées pour cause d’échec certain. Est il possible d’être assis des journées entières à un bureau pour un travail administratif alors que le travail manuel est ce que vous aimez le plus?

Il est donc important de connaître votre personnalité et de ce fait savoir si le travail dont vous rêvez est bien fait pour vous!

Changer de travail - ProfilPerso-Questionnaire-AnalyseCouverturesPartielConsultez notre page qui vous en dira plus sur ce sujet en cliquant sur « Test de personnalité, orientation et aptitude PROFIL PERSO« . Vous obtiendrez alors les conditions pour obtenir l’analyse de votre personnalité.

4. Quel travail choisir finalement?

Il y a un autre paramètre à vérifier avant de changer de travail ou vous lancer dans une reconversion professionnelle: est ce que le métier ou poste dont vous rêvez, pour lequel vous êtes fait(e) a suffisamment de débouchés? Quel intérêt en effet de changer de travail, éventuellement abandonner un poste et un salaire garanti pour vous retrouver au chômage?

S’il s’agit d’un nouveau métier à part entière, vérifier auprès d’une chambre professionnelle ou d’une association (Il en existe toujours, plus ou moins liée à votre métier de rêve – Éventuellement demandez des renseignements auprès de Pôle Emploi, ou des agences d’intérim). S’il n’y a pas de débouchés ou seulement limités, il faut remettre à plat votre projet avant de changer de travail, changer une des conditions qui vous ont conduit à votre premier choix peut être suffisant pour élargir vos possibilités de choix.

S’il s’agit de changer de travail tout en restant dans le même secteur d’activité (Ex: passer d’un travail manuel à un travail « d’écriture » ou vice versa) il faut bien sûr, dans la mesure du possible, rester dans la même branche d’activité car vous pourrez utiliser des connaissances que vous avez déjà (Ex: rester dans la branche vêtements). Si votre projet débouche sur une recherche d’un nouvel emploi, vous devez avoir en tête qu’en cette période de chômage, les employeurs recherchent surtout l’expérience chez les nouveaux embauchés – mais pas toujours, la nouvelle embauche étant alors liée à une formation. Le mieux serait de rester dans la même entreprise (Si elle est assez importante pour offrir de tels changements et si sa politique le permet). Vous connaissez beaucoup de monde, la branche d ‘activité, la structure de l’entreprise. Le changement se ferait en douceur et sans grand risque. Mais avez vous déjà demandé de changer d’équipe, de secteur dans votre société? Il faut osé, vous serez étonné comme très souvent cela fonctionne facilement avec en plus un bon point pour votre futur: vous montrez avoir une volonté, une ambition, ce que beaucoup d’employeurs recherchent. Et après votre nouvelle formation ou l’expérience que vous acquérez dans votre nouveau poste, vous aurez une autre image à montrer sur votre CV et une flexibilité que recherchent tous les employeurs.

5. Le CV et la lettre de motivation pour votre prochain emploi.

Lorsque vous changer de travail, type d’activité, de métier, il faut être très prudent lors de l’écriture de votre CV et des lettres de motivation que vous utiliserez pour la recherche de votre nouvel emploi. Pourquoi: cela dépend comment votre réorientation sera perçue par votre employeur potentiel.

  • Règle n°1: Il ne faut rien cacher de votre « trajectoire » personnelle (Même si originale). Tôt ou tard, vous serez rattrapé(e) par votre passé et vous pourrez être licencié(e) sans indemnité si vous avez « aménagé » votre CV.
  • Règle n°2: Il faut expliquer votre décision de changement, mais d’une façon positive. Car ce changement pourrait être interprété comme une instabilité de votre personnalité, ce qui rejetterait votre candidature. Vous seriez jugez non fiable.
  • Règle n°3: Evitez de parler des querelles entre employés, avec votre chef. Eventuellement parlez en quelques mots de « l’ambiance » si c’était le cas, sans accuser personne. Si vous insistez sur ces points, vous risquez d’être classé(e) dans les « personnes à embrouilles » que tout employeur essaie de laisser à l’extérieur de sa société.
  • Règle n°4: Explication positive signifie que vous devez expliquer les raisons de votre décision en insistant surtout sur votre besoin de faire mieux (de votre ambition), de vous sentir mieux dans votre travail. D’où cela introduit votre lettre de motivation, si vous pouvez montrer que l’entreprise de votre nouvel employeur potentiel rempli le besoin que vous attendez de votre travail.

Pour vous aidez à faire votre CV et vos lettres de motivation, veuillez consulter notre site  www.que-faire-si.com. De plus, si vous nous faites faire votre »Test de personnalité, aptitude et orientation PROFIL PERSO » en cliquant ici, vous pourrez le montrer lorsque vous présenterez votre candidature à un nouvel employeur, bien sûr aussi longtemps que le travail recherché correspond au profil de votre personnalité.

re140117

Des infos à ajouter ? Des questions ? Dites-nous tout !

Donnez votre avis !

Nos meilleurs articles
Ok !
Déjà 102 423 inscrits !
QueFaire.io
Inscription nouveau compte
Encore plus de contenu, inscrivez-vous !
Reset Password